Tour de France

Me trouvant dans la position plutôt inhabituelle d’une juriste francophone de formation civiliste enseignant la common law en anglais,  je suis en mesure de rendre accessibles les arcanes de la règle contre les dispositions perpétuelles à des juristes français. C’est dans ce contexte que j’ai récemment présenté mon travail à l’Université de Montpellier, dont le Laboratoire de droit privé m’a invitée par parler du régime de la fiducie manitobaine ainsi que de la récente décision Spence v. BMO Trust Company.

C’est un tout autre défi qui m’attend à l’université Paris Ouest – Nanterre La Défense, où je parlerai demain de fiducies et de convergence des systèmes juridiques, mais cette fois aux chercheurs en gestion et finance du Centre d’études et de recherche sur les organisations et la stratégie.

Ce contenu a été mis à jour le 9 janvier 2016 à 0 h 16 min.

Commentaires

Laisser un commentaire